Interim cadre

Le management de transition ne doit pas être confondu avec l’intérim cadre qui répond à un besoin de clonage de fonction pendant une durée déterminée. En intérim, les contextes de départ et de fin de mission doivent être aussi proches que possible, en « copié-collé ». Le cadre intervient seul, sans soutien du cabinet donneur d’ordre, dans le cadre juridique de l’intérim.

Pour sa part, le management de transition répond à une problématique qui est en général managériale. Le contexte entre le début et la fin de la mission doit avoir profondément évolué, dans le cadre d’une transition, sous l’impulsion du manager intervenant, du manager encadrant, et des équipes en place. Le cadre d’intervention est celui d’une prestation de services.

La confusion entre ces 2 modes d’intervention est savamment entretenue du fait de la traduction anglo-saxonne du management de transition : interim management. Les métiers du management de transition et de l’intérim cadre sont différents et utiles, chacun dans leur registre et avec leurs propres règles.

Force est de constater que la connotation française de l’intérim est difficile à porter pour des cadres et des missions de haut niveau. De nombreuses tentatives lancées dans les années 90 ont échoué, sauf pour les fonctions financières qui restent friandes de l’intérim cadre.

Inside Management se positionne clairement dans le management de transition, avec une présence réelle en encadrement de mission, et en relation permanente avec ses clients.

Voir aussi: accompagnement du changement.