Archives 2014

La France, un pays défavorable à la création d’entreprise ?…

26 novembre 2014

Défavorable

Une analyse objective contredit clairement cette idée reçue. Les Français ont une image positive de l’entrepreneuriat à 77%. C’est nettement plus que nos voisins allemands (56%), mais moins qu’en Suède (94%).

La plupart des candidats à la création peine encore à franchir le pas. En 2013, les créations d’entreprises ont connu un repli de 2% en France par rapport à l’année précédente. Principale raison invoquée : le manque de formation qui constitue pour 41% d’entre eux un obstacle majeur à leur projet, explique une enquête de GFK pour le groupe AMWAY. Sept Français sur dix pensent que l’esprit d’entreprise s’apprend et n’est pas inné.

En intervenant dans des entreprises à différents stades de leur développement (des TPE balbutiantes aux groupes florissants), Inside Management souhaite apporter 2 éléments complémentaires à la réflexion :

  • Tout comme le charisme ou le goût pour le management des hommes, l’entrepreneuriat ne s’apprend pas. Le véritable entrepreneur se lance, quelle que soit la conjoncture ou les facilités dont il pourra bénéficier. Les autres passent leur temps à inventorier les difficultés à trouver des fonds ou à constituer un dossier administratif.
  • En revanche, la gestion d’entreprise fait appel à de multiples expertises, qui peuvent soit s’acquérir, soit se trouver à l’extérieur de l’entreprise. D’où l’intérêt pour un entrepreneur de bien s’entourer, avec les bonnes expertises au bon moment, tout au long de son développement.

Comme l’affirme Xavier Niel, “il est beaucoup plus simple de créer une entreprise en France que dans la Sillicon Valley”. Il ajoute qu’en France “l’environnement fiscal pour le créateur d’entreprise est bon”.

Toutes les CCI proposent une palette d’outils et de conseils qui facilitent les démarches initiales.

Références :
Étude GFK 2014 pour AMWAY.
LeFigaro.fr : “Les Français veulent être formés à la création d’entreprise”.
LeFigaro.fr : “La France, un endroit fantastique pour créer une entreprise”.

 

Place d’Échange, lancée à Lyon cet été, est la première bourse régionale dédiée aux PME

27 septembre 2014

Place d'échangePlace d’Échange est une solution alternative qui s’adresse aux PME en recherche de financements.

Cette solution est comparable à la bourse. Cependant, la valeur des actions de l’entreprise ne dépend pas de paris d’investisseurs. Chaque entreprise est valorisée par un cabinet indépendant selon des méthodes traditionnelles, complétées par une présentation des critères immatériels comme la compétence des managers ou la qualité des relations clients par exemple.

Cette valorisation, validée avant l’introduction par le chef d’entreprise, est réactualisée tous les ans pour coller au plus près des réalités de l’entreprise. Le prix des actions peut ensuite fluctuer en fonction de l’offre et de la demande des investisseurs, mais de façon limitée.

En s’introduisant sur Place d’Échange, la PME augmente son capital et peut ainsi obtenir un prêt bancaire plus important. De plus, aucune clause ne contraint le dirigeant à vendre ses actions s’il ne le souhaite pas. Il ne peut donc pas perdre le contrôle de sa propre entreprise.

Place d’Échange est une nouvelle bourse régionale qui contribue au développement économique du territoire.

En savoir plus : Place d’Échange.

Un livre à lire : “Lettres béninoises” de Nicolas Baverez

9 septembre 2014

Lettres béninoisesL’auteur, économiste et historien, nous projette en 2040. La France est au bord de la faillite. Le nouveau directeur général du FMI débarque à Paris pour organiser l’aide internationale. Il est Béninois. Il rapporte son étonnement dans des lettres adressées à ses proches…

Cette fiction, facile à lire, est saisissante de pertinence et de réalisme. En extrapolant dans le futur les tendances actuelles de la France depuis des décennies, tout est dit de ce qui arrivera si la France continue à refuser le monde réel du XXIe siècle et ses grandes transformations.

Un habile coup de pied aux fesses qui incite à réagir !

Lettres béninoises, Nicolas Baverez, Albin Michel, janvier 2014, 192 pages.

Inside Management obtient le label RH Advisor

23 juin 2014

inside management labellisé rhadvisorRH Advisor est le premier site web comparateur des professionnels en prestations RH (recrutement, chasseurs de tête, intérim et management de transition).Le site permet aux candidats comme aux professionnels de noter les cabinets sur leur process d’intervention (réactivité, qualité de la relation et du suivi, résultats obtenus), et ainsi de choisir leur partenaire sur des critères objectifs, notamment en management de transition.

RH Advisor est à notre connaissance le seul site qui publie les avis des candidats, des clients et des professionnels du recrutement, et ce de manière totalement indépendante.

Suite à un audit auprès de ses clients, Inside Management a obtenu le label RH Advisor, attestant la qualité globale des missions conduites par le cabinet.

Ce label illustre notre mobilisation permanente : la garantie pour nos clients d’une solution sur-mesure, notre implication à chaque étape de la mission et l’efficience des solutions proposées en management de transition.

Voir aussi : Inside Management sur RH Advisor.

La face cachée du management de transition

28 avril 2014

La face cachée du management de transition

Trouver de l’information objective sur le management de transition constitue, en France, une véritable prouesse. Et les fausses pistes sont nombreuses…

 

Les indications les plus accessibles donnent souvent une idée très fantasmée de cette prestation, se contentant d’entretenir les clichés que l’on aime à diffuser dans le métier : le marché français pèse 400 M€, il progresse de 25 % par an depuis 20 ans. La tarification moyenne d’une prestation est de 1200 €, le salaire moyen des managers est de 150 K€. Il existe des organismes représentatifs du métier qui garantissent la qualité des prestations par des labels “rassurants”…

“La face cachée du management de transition”, notre dernière publication, lève le voile sur ces idées reçues et se concentre sur la partie immergée de l’iceberg.

Comme toujours, ce document est disponible en téléchargement gratuit sur notre site. Bonne lecture !

Deuxième semestre 2013 : 49 millions d’euros investis en Rhône-Alpes

14 mars 2014

classement finance

Le spécialiste de la levée de fonds Chausson Finance vient de publier son 31e indicateur du capital-risque en France (deuxième semestre 2013).

 

Avec 911 M€ investis en 2013 au niveau national, il pointe une hausse de 16 % des investissements, malgré une baisse de 10 % des sociétés financées sur le second semestre.

L’indicateur établit par ailleurs un classement des 5 régions attirant le plus de capitaux en France. Sans surprise, l’Ile-de-France fait la course en tête avec 210 M€ captés durant le second semestre 2013, soit 51 % de la totalité des capitaux investis en France. La région Rhône-Alpes suit avec 49 M€ récoltés, puis viennent le Languedoc-Roussillon (27 M€), Midi-Pyrénées (26 M€) et l’Aquitaine (20 M€).

Sources : BREF Rhône-Alpes / Chausson Finance.

 

Les PME et les ETI seront bien les moteurs de la reprise

27 janvier 2014

Reprise

Tous les acteurs économiques français savent que si les crises se subissent, les reprises se préparent. Les intentions récentes du gouvernement ont le mérite de donner raison, sur le principe, à ceux qui regardent devant.

 

L’article “Emploi cadres en région” de Cadremploi enfonce le clou en listant les besoins en recrutement dans 7 grandes régions économiques, tout en soulignant le dynamisme des PME et ETI en IDF et Rhône-Alpes. Ces deux régions constituent les deux premières zones d’intervention d’inside management. Confirmation : plus de 90 % des missions y sont consacrées au développement et au redéploiement des entreprises.

Extrait :

“Ile-de-France : des ETI et PME dynamiques
De par la nature de son tissu économique, l’Ile-de-France recrute plus de cadres que les autres régions (…) : elle rassemble 35 % des cadres du pays et 50 % des recrutements. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les grandes entreprises ne sont pas celles qui embauchent le plus, car elles ont tendance à se focaliser sur l’international. En revanche, les activités autour de ces grands groupes bénéficient de leur dynamisme. Les ETI et PME se développent et recrutent.

Rhône-Alpes : l’international en pleine ascension
Comme en Ile-de-France, le marché rhônalpin rassemble de nombreuses PME et ETI très actives à l’international qui affichent d’importants besoins à l’export. Des besoins qui se ressentent sur les compétences recherchées : l’anglais est indispensable, et une expérience de l’international appréciée”.

Source : cadremploi.fr.

Happy New Year !

7 janvier 2014

2014

Un dernier coup d’œil dans le rétroviseur, voici nos tops pour l’année écoulée…

 

• Nos prescripteurs, qui nous font confiance depuis le début de l’aventure inside.
• Le CA du cabinet multiplié par 4 en 2013 (687 K€), avec 10% de résultat.
• Les managers inside, qui portent dignement nos couleurs en mission.
• Le guide d’achat du management de transition 2013 (10 000 téléchargements).
• Nos partenaires, éléments vitaux de notre business model, pour leur soutien sans faille.

Une mention particulière pour l’hommage rendu à Émile Véron, un grand monsieur de l’industrie française.

Toute l’équipe inside management, plus optimiste et motivée que jamais, vous souhaite une excellente année 2014 !