Comment se déroule une mission de Management de Transition ?

Inside Management organise toutes ses missions selon un cadre structurant en 5 étapes. La forme et le rythme des étapes peuvent varier, mais nous ne faisons jamais aucune concession sur les fondamentaux.

Etape 1 : le cadrage

1A. Réunion initiale avec le client pour écouter et échanger sur la problématique rencontrée. Cette étape conditionne toute la suite, de sa qualité dépend la qualité globale de la mission. La réunion de cadrage est conduite par un associé Inside Management.

1B. Formalisation de la problématique et du contexte dans un document qui servira de base en phase de sélection de manager, pour être intégré ensuite dans le contrat.

1C. L’analyse du cadrage permet de déterminer le dispositif personnalisé à mettre en place, et de calibrer globalement les ressources à mettre en œuvre (expertise, densité, durée).

Etape 2 : choix de l’intervenant(e)

2A.  Première sélection par critères objectifs.  Il existe 2 risques majeurs à trop automatiser cette étape. Tout d’abord passer à côté de qualifications équivalentes au besoin mais dénommées différemment sur le CV. Ensuite et surtout sélectionner des profils clones uniquement, annulant toute possibilité de profils non attendus (hors secteur, fonction collatérale), mais pouvant être pertinents dans le contexte du client.

2B.  Deuxième sélection par critères subjectifs. La culture du client et le contexte d’intervention peuvent nous orienter vers différents profils. Il s’agit, avec le cadrage initial, de l’étape pour laquelle la valeur ajoutée du cabinet s’exprime le plus. Cette étape permettra également de distinguer le cabinet artisanal du cabinet industriel, ce dernier s’arrêtant à l’étape 2A.

Si la sélection en amont des managers est défaillante, l’étape 2B sera forcément bâclée ou irréalisable. Les cabinets qui passent systématiquement une annonce pour toute nouvelle mission font courir de grands risques à leurs clients.

Etape 3 : Définition des objectifs

Il ne s’agit pas de vendre du rêve, mais d’indiquer des objectifs concrets que nous réaliserons.

3A.  Les objectifs assignés par le client sont analysés par le manager pressenti et par le Directeur Associé du cabinet. Ils sont intégrés au contrat sous forme d’objectifs généraux et opérationnels.

3B.  Trois à quatre semaines après le début de la mission, les objectifs sont intégrés dans la feuille de route, affectés et datés. Le cas échéant, quelques ajustements détectés en début d’intervention sont incorporés.

Etape 4 : Suivi de la mission

L’encadrement de la mission par le cabinet permet de prendre régulièrement du recul pour évaluer les actions en cours, dans une relation tripartite client – intervenant – cabinet. Le suivi est assuré par un associé Inside Management, qui est en général celui ou celle qui a réalisé le cadrage initial.

La densité du suivi dépend du contexte et des problèmes rencontrés, et peut évoluer dans les 2 sens en cours d’intervention. La feuille de route, issue de la définition des objectifs, est l’élément principal du suivi de mission.

Etape 5 : Synthèse et passation

La fin d’une mission marque souvent le début d’une autre étape : autonomie, embauche, nouvelle organisation, etc. C’est pourquoi, tout au long de sa mission et particulièrement dans les dernières semaines, le manager de transition met en place toutes les recommandations indispensables à la continuité de son action. Ceci vient en complément du bouclage de la feuille de route, et le cas échéant d’un rapport de fin de mission destiné aux équipes qui prendront le relais après le départ du manager.