Comment se former au Management de Transition ?

A cette demande nous répondons systématiquement par une question : que vous manque-t-il vraiment pour être un manager de transition ?

Le Management de Transition n’est pas un métier au sens littéral. C’est un terme générique qui désigne un mode d’intervention en entreprise. La littérature est abondante pour caractériser le Management de Transition, il est très facile de comparer ses propres aptitudes avec celles qui sont utiles ou indispensables pour exercer (1). Ce travail préalable peut être réalisé seul, mais il sera plus percutant si vous le faites avec un binôme sans concession. Fouillez les sites internet des principaux cabinets, ils regorgent d’informations utiles. Sur notre site vous pouvez consulter les rubriques Médiathèque, FAQ et Blog.

Lorsque vous intervenez par l’intermédiaire d’un cabinet, celui-ci prend en charge toute la partie commerciale, contractuelle et administrative avec le client. Il vous restera à gérer l’essentiel, c’est à dire l’expertise pour laquelle vous avez été choisi. Si le cabinet vous positionne, c’est qu’il a confiance en vos capacités, et surtout en votre état d’esprit. Vous pouvez donc considérer que vous avez tout ce qu’il faut pour partir en mission !

Aucun cabinet n’exige une quelconque certification au Management de Transition (2) avant de vous confier une mission, à part ceux qui auraient un intérêt financier à le faire. Ces « formations » généralistes surfent sur la vague des cadres CSP+ en repositionnement, il s’agit d’une démarche purement commerciale.
Si vous intervenez comme indépendant vous aurez probablement besoin d’aptitudes complémentaires à votre métier de base. Lorsque vous aurez déterminé vos besoins, les formations généralistes au MdT ne vous seront d’aucune utilité car elles ne font que survoler les poncifs du MdT. Avec internet vous pourrez combler 95% de vos lacunes en toute sécurité, gratuitement ou pour quelques centaines d’euros : contrats type, fichier clients, analyses sectorielles, etc. Pour le reste, par exemple la prospection commerciale, vous pourrez vous offrir une formation premium avec une faible part du budget exigé par les formations généralistes. Avec le reste, soignez votre communication : le retour sur investissement sera beaucoup plus concret ! (devenez un indépendant « bankable »)

 

Vous l’aurez compris, nous sommes très réservés sur des formations à visée généraliste ciblées sur le Management de Transition. D’autant plus que les principales aptitudes attendues en Management de Transition concernent en premier lieu des traits de personnalité, un état d’esprit. Si vous avez besoin de progresser sur des compétences précises, vous avez tout intérêt à consulter des organismes reconnus, avec des intervenants métiers spécialisés.

 

(1) Attention aux recommandations intéressées : derrière chaque formation généraliste au MdT il y a un cabinet ou une pseudo instance représentative. Les liens sont assez faciles à trouver sur internet. N’utilisez pas la documentation de ces sponsors de formations car elle est très subjective (quels sont les feins au Management de Transition en France).

(2) Trois organismes proposent des formations globales au MdT. En synthèse ils proposent 2 modules : le 1er de 2 à 3 jours coûte 500 à 600€. Il sert à vous vendre le 2ème module. Le 2ème module de 10 à 12 jours coûte +5000€. Il survole tous les poncifs du Management de Transition.
Un organisme propose des formations ciblées, par exemple sur la prospection commerciale ou la gestion des réseaux sociaux. C’est la bonne formule : progresser sur 1 ou 2 compétences clés avec des vrais professionnels de la formation sera plus bénéfique que de perdre du temps à passer les dogmes du MdT en revue.