Perspectives du marché du Management de Transition pour 2019

Quelles perspectives pour le marché du Management de Transition pour 2019 ?

 

Le Groupe Xerfi prévoit une progression de 17 à 20% par an pour le portage salarial et le Management de Transition, entre 2018 et 2021 (Source : extrait XERFI de l’étude prospective sur les prestataires RH).

 

La progression du marché

+ 14% en 2016 (voir l’étude). Début septembre 2018, la progression pour 2017 ressortait à 28%, mais avec peu de CA publiés. Comme prévu, les dernières publications financières corrigent la progression à la baisse : 24% à ce jour. Ce chiffre va probablement encore baisser dans les mois qui viennent. Mais le marché reste globalement dynamique et orienté durablement à la hausse, comme dans tous les métiers du conseil en France.

3 acteurs ont disparu, 4 ont été créés depuis 2017.

Beaucoup d’entreprises de conseil RH ou de recrutement ont annoncé la création d’une activité de Management de Transition. De grands cabinets RH internationaux ont relancé une activité dans l’interim management, avec des moyens dédiés beaucoup plus sérieux que lors des tentatives précédentes.

4 cabinets dépassent aujourd’hui le seuil des 10 M€ de CA (dont Valtus, X-PM, Delville) soit un de plus qu’en 2017. A part Delville, les plus fortes progressions de CA sont observées dans des cabinets de taille moyenne. Le marché reste largement dominé par des TPE.

Le MdT est de plus en plus cité dans les médias économiques, et de moins en moins sous forme de publi-reportage. C’est probablement le signe du franchissement d’un cap de notoriété. Revers de la médaille : une présence majoritaire de discours creux et désuets qui suscitent plus de compassion que d’envie.

Les plateformes 100% digitales se multiplient 

4 créations depuis 2017. Ce type de support relationnel peut paraître saugrenu dans notre métier, mais les applications dédiées ont probablement une carte à jouer sur quelques segments des interventions.

Les plateformes traditionnelles

Elles sont émanations de sociétés de portage ou de cabinets RH. Ces plateformes n’ont pas démontré leur pertinence. Certes elles ont atteint le CA moyen d’un cabinet français. Mais avec une présence géographique, des structures et une communication très coûteuses, pour des résultats financiers passables.

Communication

La communication prévaut de plus en plus, notamment dans les RSP (réseaux sociaux professionnels). Qu’elle soit payante (Linked’In, Google) ou spontanée (RSP personnels ou d’entreprises), elle est aujourd’hui incontournable. On peut bien sûr regretter le manque de consistance d’une communication inepte destinée au référencement, mais elle participe à la notoriété du secteur.

Le nombre de managers indépendants progresse, mais leur activité réelle reste difficile à appréhender. Intuitivement nous pensons qu’ils représentent la 2ème force d’intervention en Management de Transition, après les pure players.

Les associations et réseaux de Managers de Transition (Amadeus, A2MT, Oudinot, etc.) sont visibles et semblent actifs, sans qu’il soit possible de déterminer leur part de marché.

 

Le portage salarial

Il s’est généralisé auprès des managers et des cabinets spécialisés. Ces derniers ont quasiment tous abandonné les CDI depuis la faillite de Procadres en 2012.

La France ne possède toujours aucune instance représentative du Management de Transition. L’association FnMT, qui revendique le titre de fédération, n’arrive pas à fédérer les acteurs du secteur. Il n’y a aucun lobbying politique pour faire évoluer le statut des managers, la législation ou la reconnaissance des spécificités du métier.

A deux exceptions près, les revendications internationales des cabinets français sont indécelables sur le terrain (et dans leurs comptes), malgré le positionnement revendiqué par certains.

 

La transparence est une qualité rare en Management de Transition.

Seuls 20% des intervenants publient leurs comptes. L’impression dominante reste malheureusement un grand-écart permanent entre la communication, les actes et les résultats.

— Guide pratique

Le Guide 2017 du Management de Transition.

livre_blanc

Télécharger