Un manager de transition coûte-t-il cher ?

Quel est le prix d’une prestation de management de transition ? Bien que justifiée, la question devient secondaire lorsque l’enjeu concerne l’avenir de l’entreprise. Logiquement, plus le manager de transition mandaté aura de l’expérience, plus le prix facturé à l’entreprise cliente sera élevé…

Mais ce manager sera également plus à même de permettre à votre entreprise d’atteindre efficacement et rapidement ses objectifs. Tout est donc relatif. Il ne s’agit pas pour autant d’éluder la question du prix.

Le but de cet article est bel et bien de vous apporter les réponses concrètes dont vous avez besoin pour prendre la bonne décision.

 

Parlons peu, parlons chiffres… en toute transparence

Les tarifs journaliers pratiqués en management de transition peuvent varier en fonction du métier, du secteur, de la mission, de la région. Il tient également compte de la taille de l’entreprise concernés ainsi que les profils des managers. On constate ainsi que, d’après toutes les études réalisées ces 12 derniers mois, le tarif jour peut aller de 550 € pour, par exemple. Ce tarif s’appliquera pour  un responsable de service en province. Il pourra aller jusqu’à 2500 € pour un Chief Restructuring Officer missionné par un siège social de groupe international à Paris.

Ces chiffres sont toutefois à prendre avec des pincettes…

En effet, du fait de la concurrence entre les managers et des contraintes économiques qui touchent certaines entreprises, il n’est pas rare de s’offrir les services d’un directeur général de transition pour 1000 à 1500 €/jour. Il est donc plus crédible de se baser sur une moyenne journalière de 850€. Des pratiques qui rejoignent en cela les pratiques des marchés voisins (Allemagne et Angleterre). A noter que chaque manager reste libre de fixer ses propres tarifs et qu’il n’est pas forcément judicieux de choisir le manager de transition le moins cher…

Ce qui coûte cher, ce n’est pas votre manager de transition…

Il y a en effet des erreurs qui peuvent vous coûter bien plus cher… Se passer d’un manager de transition :

  • soit par méconnaissance du concept et de ses variantes (temps partagé),
  • soit du fait d’une fausse appréciation du prix (ex : rester bloqué sur le prix en tant que tel sans prendre en compte le retour sur investissement possible) peut être dommageable pour votre entreprise…

Une PME en difficulté qui, avec le temps, a de moins en moins de ressources pour investir dans des solutions de redressement et qui finit par atteindre un point de non-retour. Elle aurait pu être relancée par l’intervention d’un manager de transition adéquat sur une courte période ou en temps partagé avant qu’il ne soit trop tard !

Un autre exemple…

Autre exemple, une start-up qui croît à une vitesse si rapide qu’elle ne parvient pas à maîtriser sa croissance. Elle finit par être victime de sa crise de croissance et aurait pu sécuriser sa lancée en faisant appel à un manager de transition pour structurer l’entreprise… C’est d’ailleurs l’une des principales recommandations des investisseurs en capital lorsque la start-up a démontré sa viabilité.

Il y a dans les 2 exemples cités précédemment également une notion de timing, qui peut tout changer ! En croyant, à tort, que le recours au management de transition n’est possible que dans des situations de crise. Vous privez votre entreprise d’une incroyable opportunité de mettre en place avec succès et au bon moment (au regard de sa santé financière et de son environnement concurrentiel) des projets stratégiques pour son avenir… Une perte d’opportunité qui coûte définitivement plus cher qu’une prestation de management de transition.

Enfin, il est avéré qu’une erreur sur le choix du manager de transition et/ou du cabinet de management de transition est source de déconvenues… La solution pour faire le tri ? Vous trouverez des réponses dans les 2 articles suivants :

En conclusion, n’oubliez pas que le management de transition est avant tout une intervention qui a pour but d’être rentable et qu’en choisissant la bonne personne au bon moment les retours mesurables dépasseront à coup sûr le montant de l’investissement initial.

— Guide pratique

Le Guide 2017 du Management de Transition.

livre_blanc

Télécharger