Le management de transition est-il rentable pour les entreprises ?

Le management de transition, c’est 5000 missions/an en France, un marché qui ne cesse de croître et une opération jugée rentable par 88% des DAF (selon une étude réalisée par la DFCG). Un constat qui semble indiquer que le retour sur investissement (ROI) lié à l’intervention d’un manager de transition au sein d’une entreprise est non négligeable.

Quel retour sur investissement ?

Le ROI réel est difficile à calculer dans le mesure où de nombreux facteurs entrent en compte dans la réussite d’une mission de management de transition, qui ne dépendent pas uniquement du manager lui-même. Par exemple, l’entreprise cliente a un rôle important à jouer dans l’atteinte des objectifs fixés (juste cadrage de la mission, sélection du bon cabinet, introduction du manager de transition auprès des équipes en interne,…etc). Par ailleurs, de nombreux retours ne sont pas directement quantifiables et ont pourtant un impact considérable sur la performance de l’entreprise (ex: montée en compétences des équipes, conseils objectifs et fiables du manager, gains d’efficacité…etc).

Toutefois, une bonne compréhension du concept de management de transition suffit pour se rendre compte qu’il s’agit d’une vraie opportunité pour les entreprises de réduire leurs coûts. Quand un processus de recrutement classique s’étale sur plusieurs mois (et coûte donc cher à l’entreprise) et qu’il faut encore laisser au cadre choisi le temps de s’intégrer et d’appréhender les enjeux du poste, le manager de transition offre plus de flexibilité ainsi qu’une grande rapidité d’exécution. Un gain de temps qui génère des économies et s’avère être une source potentielle d’avantage concurrentiel.

A noter également que le manager de transition n’est pas un consultant qui ne présenterait qu’une liste de recommandations sans rien mettre en place mais bien un membre à part entière de l’équipe qui élabore et met en œuvre un plan d’action concret !

Peu de risques et des résultats qui dépassent les attentes

Le cabinet spécialisé en management de transition effectue un suivi régulier de la mission et prodigue des conseils avisés permettant à l’entreprise et au manager de répondre efficacement aux blocages éventuels. Par ailleurs, le manager de transition étant lié à l’entreprise via un contrat de prestation de service, il est tout à fait envisageable de mettre fin à ce contrat si l’on s’aperçoit que les objectifs ne seront pas tenus. Le risque est donc moindre en comparaison d’une embauche classique.

Par ailleurs, le management de transition s’inscrit parfaitement dans un fonctionnement “en mode projet” qui correspond totalement aux nouvelles contraintes des entreprises. En effet, le profil recruté pour mener un type de projet ne sera peut-être plus adapté pour le projet suivant. Ainsi, la flexibilité du management de transition permet à l’entreprise de se consacrer pleinement à la réalisation de ses priorités stratégiques.

Enfin, le manager de transition, en sa qualité de professionnel expérimenté habitué à mener des projets dans des contextes parfois difficiles, apporte, bien souvent, plus à l’entreprise que ce qui était convenu… qu’il s’agisse de conseils solides ou de connaissances-clés qui sont transférées aux équipes en interne et restent donc dans l’entreprise même après la fin de la mission.