Interview de Pascal SAGUIN : Devenir dirigeant ne se programme pas toujours.

« Adeunis a été l’extraordinaire aventure humaine d’un groupe de 50 personnes qui a fait des choses que je ne croyais pas possible. »

Devenir dirigeant d’une entreprise ne se programme pas toujours, et ce sont souvent ceux qui n’y pensaient pas qui se révèlent être les plus pertinents…

Bien qu’il ne soit pas enclin à parler à la première personne du singulier, Pascal SAGUIN, ex-PDG d’Adeunis et DGA de Vogo, a joué le jeu de répondre à nos questions.

 

Pascal, qui es-tu et quel est ton parcours ?

Diplôme d’ingénieur ENSERG et DEA Opto Electronique et Micro-Ondes en poche, je rejoins la société Jay Electronique située à Montbonnot St Martin en 1997 en tant qu’ingénieur développement en produits « wireless » dédiés à l’industrie. Très rapidement j’intègre le groupe LEGRAND (ARNOULD à Saint Marcellin), en tant qu’ingénieur radio et normalisation puis deviens chef de projet. En 2000, je rejoins Adeunis comme ingénieur radio et chef de projet.

En 2008, je prends le poste de directeur technique chez Adeunis puis celui de directeur général en 2015 et celui de PDG en 2018. Le 1er novembre 2019, suite au rachat de l’activité Vokkero d’Adeunis par Vogo, je rejoins cette dernière comme Directeur Général Adjoint tout en restant administrateur de la société Adeunis.

Peux-tu nous retracer l’aventure Adeunis ?

Adeunis est née en 1993 de l’association de 2 ingénieurs, l’un expert radio et l’autre expert en industrialisation électronique. C’est en 2000 qu’Adeunis se lance réellement dans l’étude, la fabrication (via des EMS) et la vente de modules radio sans fil à intégrer au sein de produits et équipements industriels. L’idée était essentiellement de supprimer les câbles et les fils dans les usines et les sites industriels.

Face à une concurrence Asie naissante, Adeunis se lance dans l’étude et la fourniture de produits et solutions sans fils plus complètes et notamment des MODEMS (Communication de données point à point dans l’industrie).

En 2003, Adeunis remporte un appel d’offre de la LFP (Ligue de Football Professionnel) pour équiper les arbitres d’un système de communication sans fil permettant de se parler en environnement très bruyant (stade de plusieurs dizaines de milliers de personnes). Après plus de 3 années de recherche et développement en radio et traitement du signal audio, Adeunis met sur le marché ses premiers systèmes Vokkero, équipe les arbitres de la coupe du monde 2006 et devient rapidement le leader mondial de la communication entre arbitres.

A compter de 2015 et toujours face à une concurrence accrue sur les modules, Adeunis profite de l’arrivée des nouveaux réseaux IoT Lora et Sigfox et propose à ses clients des produits et solutions complètes pour monitorer leurs infrastructures. Naissent dès lors toute une gamme de capteurs (Température, Hydrométrie, Pression…) sans fil et une plateforme de supervision, dédiés aux domaines du Smart Building, de la Smart City et de la Smart Industrie. Pendant cette même période et fort de son succès dans le sport, les produits Vokkero sont déployés dans l’industrie et Pro audio.

Tout cela a été possible grâce à l’apport de fonds par les actionnaires majoritaires historiques de l’entreprise (CAPEX, A+ Finances et TEMPOCAP) et aussi à une entrée en bourse sur le marché EURONEXT GROWTH fin 2017. Le 31 octobre 2019, pour donner les moyens aux 2 marques (Adeunis – Solutions IoT et VOKKERO – Systèmes de Communications destinés aux professionnels) de poursuivre leurs développements, le fonds de commerce Vokkero et sa filiale US (dédiée exclusivement à l’activité Vokkero) sont cédés à la société VOGO, Sport Tech montpelliéraine spécialisée dans la vidéo.

Tu en es devenu le Directeur Général, ce que tu n’avais peut-être pas prévu au départ… Comment as-tu appréhendé cette posture ?

Je n’avais effectivement pas prévu de devenir directeur général et les choses se font finalement faites très vite sans avoir eu le temps de préparer beaucoup le sujet.

Ma 1ère préoccupation a été la mise en place de l’équipe de direction afin que nous puissions fixer ensemble le cap à suivre :

  • Virage vers les produits et solutions pour l’IOT industriel pour la marque Adeunis
  • Pénétration des marchés Industrie et Pro Audio pour la marque Vokkero.

De manière plus générale, quelles sont, d’après toi, les caractéristiques qui font d’une personne un bon manager ?

Question difficile car je ne sais pas s’il existe un profil type du bon manager. Pour ma part, je dirais qu’il faut toujours rester soi-même, avoir le goût de l’effort, être cohérent dans toutes ses actions et par-dessus tout mettre le client au centre des préoccupations de chacun.

L’aventure Adeunis a été une aventure humaine, au cours de laquelle tu as travaillé avec Arnaud KACHER, venu en renfort sur les aspects financiers. Peux-tu nous nous expliquer à quel besoin a répondu Arnaud, et comment s’est passée (et se passe) votre collaboration ?

Début 2019, suite au départ de notre directrice financière pour d’autres aventures, nous nous sommes mis à la recherche d’un(e) nouveau(-velle) DAF. A cette époque, l’entreprise et ses administrateurs commençaient à avoir en tête la séparation des 2 activités, et nous sommes donc tout naturellement orienté vers un DAF de transition, pour à la fois mener le processus M&A pour la cession VOKKERO et gérer la partie financière de l’entreprise, et notamment la recherche et mise en place de fonds pour financer notre BFR lié à notre croissance.

Grâce à INSIDE MANAGEMENT, nous avons eu la chance de pouvoir intégrer Arnaud à cette fonction. La collaboration a été efficace très rapidement, dans un contexte complexe et exigeant. Je dirais que tout mérite en revient d’une part à Arnaud de par ses compétences professionnelles étendues et son engagement hors norme, et d’autre part à INSIDE MANAGEMENT qui a su être à l’écoute du besoin de son client, identifier et proposer la personne adéquate.

Tes fonctions t’amènent à collaborer avec des conseils extérieurs. Peux-tu nous expliquer comment tu appréhendes cela, et ce que tu attends de ces « extérieurs » ?

L’aventure précédente avec Arnaud est un bon exemple de la collaboration avec des extérieurs. Je pense que ces « extérieurs » sont un atout pour une entreprise et sont une nécessité pour des PMEs. Ils amènent un regard extérieur et une analyse, souvent très complémentaires au prisme interne. Bien sûr, ils fournissent une expertise (technique, humaine, stratégique…) que nous n’avons pas forcément et qui est primordiale pour le développement. Il faut à mon sens trouver le bon équilibre entre ressources internes et externes, ces dernières amenant également une flexibilité toujours appréciable.

Adeunis a été une aventure intense. Qu’en retiens-tu de plus important ? Et comment se relance-t-on après de tels projets ?

Si je devais ne retenir qu’une chose, je dirais l’extraordinaire aventure humaine d’un groupe de 50 personnes qui, par son savoir-faire et son engagement, a fait des choses que je ne croyais pas possible. On ne se relance donc pas après une telle expérience, on se lance plutôt dans de nouveaux projets passionnants, ce que j’essaie de faire chez VOGO…

Tu es quelqu’un de sportif. Cela t’aide-t-il sur le plan professionnel ?

Le sport est essentiel pour moi et est source d’équilibre. Et quand on a en plus la chance de travailler pour une SportTech, que voulez-vous de mieux…

Adeunis - solution sans fil