Management de projets Lyon

Le management de projet est un terme générique qui regroupe des modes d’action très différents. Les titres utilisés pour désigner une personne chargée de mener à bien un projet sont très variés : chef de projet, coordinateur, pilote, … Tous les qualificatifs n’impliquent pas le même degré d’exigence. Les processus mis en œuvre et le niveau stratégique du projet déterminent le pouvoir de décision qui doit être délégué à son responsable et aux différentes personnes impliquées dans le pilotage.

Le « mode projet » est le plus souvent spécifique, plutôt éloigné du modèle hiérarchique classique. En effet, ce dernier n’est pas adapté à un objectif d’appropriation par l’ensemble d’une organisation, tous niveaux et tous secteurs confondus.

Les contraintes induites par le management de projet sont très différentes selon les secteurs : on ne pilote pas de la même façon un projet dans l’informatique, le BTP, la pharmacie ou l’industrie traditionnelle. La réglementation peut être dans certains cas très contraignante, et donc imposer le recours à des experts « métier », voire à des cellules réglementaires.

L’entreprise est constituée par un réseau de projets, interdépendants les uns des autres. Ils résultent d’analyses, de plans d’action, de prévisions et d’anticipations. Ce réseau atteint parfois une dimension stratégique qu’il convient de maîtriser pour ne pas s’y noyer. Cela requiert des méthodes et des pratiques managériales bien spécifiques, selon le niveau d’expertise requis. Les entreprises ne disposent pas forcément à l’instant T des ressources adéquates pour conduire un projet d’envergure.

Faire appel à une compétence temporaire pour un projet commence à se généraliser. Le bilan financier, à résultats équivalents, est largement en faveur de la ressource temporaire. Le management de transition participe à cette tendance de « sous-traitance » temporaire du management de projets. On peut parler de partenariat productif (essence même de cette prestation de services).

Un point de vigilance doit être conservé à l’esprit en permanence : la multiplicité des projets en parallèle tue les projets par asphyxie des ressources. Ou tout simplement parce que la période d’incubation n’est pas respectée, surtout dans les entreprises qui mènent simultanément un profond changement culturel.

Pour Inside Management, le fonctionnement par projets implique forcément la garantie des résultats pour l’instigateur du projet. Dans le cadre de ses missions en France, notre cabinet positionne toujours son Manager en lien direct avec un membre décisionnaire du Comité de Direction, ou à défaut la Direction Générale ou l’actionnaire dirigeant.

Nous sommes très vigilants en amont sur 2 points fondamentaux : le niveau de maîtrise de notre interlocuteur client sur le projet, pour ne pas envoyer un manager dans une mission boiteuse, et la compétence réelle des managers sélectionnés, qui n’est pas aussi fréquente que les CV peuvent le laisser croire.

Voir aussi: conseil management