Les formations au Management de Transition

Le Management de Transition n’est pas un métier au sens littéral. C’est un terme générique qui désigne d'abord un mode d’intervention en entreprise. Peut-on vraiment se former au Management de Transition ? Doit-on le faire pour augmenter ses chances de décrocher une 1ère mission ?

Commencez par votre propre évaluation

Ce travail d’évaluation personnelle peut être réalisé seul, mais il sera plus percutant si vous le faites avec un binôme sans concession. Fouillez les sites internet des principaux cabinets, ils regorgent d’informations utiles. Sur le site Inside Management vous pouvez consulter notamment la rubrique Guide Pratique et les nombreux articles publiés sur notre métier.

Les formations au Management de Transition

Lorsque vous intervenez par l’intermédiaire d’un cabinet, celui-ci prend en charge toute la partie commerciale, contractuelle et administrative avec le client. Il vous restera à gérer l’essentiel, c’est à dire l’expertise pour laquelle vous avez été choisi. Si le cabinet vous positionne, c’est qu’il a confiance en vos capacités générales et particulières. Vous pouvez donc considérer que vous avez tout ce qu’il faut pour partir en mission, comme 99,99% des candidats à ce métier. Aucun cabinet n’exige jamais une quelconque certification au Management de Transition (2) avant de vous confier une mission, à part ceux qui ont un intérêt financier à le faire. Ces « formations » généralistes surfent sur la vague des cadres CSP+ en repositionnement, il s’agit clairement d’une démarche commerciale opportuniste.

Point positif de ces formations : la constitution d’un mini réseau relationnel. Dans certains cas, l’absence de réseau professionnel après une période de salariat peut être un réel handicap pour la suite de sa carrière. Le groupe constitué lors de la formation peut perdurer sous une autre forme, cela va dans le sens d’un réseau professionnel utile. Il ne sera pas suffisant pour alimenter une carrière en mission, mais c’est un bon début. La démarche se rapproche ainsi de celle de l’outplacement, en offrant un contexte favorable aux échanges, donc au réseau. L’effet miroir entre candidats est la base d’une évaluation personnelle sans concession.

Les formations par acquisition ciblée d’aptitudes

Si vous intervenez comme indépendant, vous aurez probablement besoin d’aptitudes complémentaires à votre métier de base. Lorsque vous aurez déterminé vos besoins, les formations généralistes au MdT ne vous seront d’aucune utilité car elles ne font que survoler les poncifs du MdT. Avec internet vous pourrez combler 95% de vos lacunes, gratuitement ou pour quelques euros : contrats type, fichier clients, analyses sectorielles, etc. Pour le reste, par exemple la prospection commerciale si ce n’est pas votre tasse de thé, vous pourrez vous offrir une formation premium (3) avec une faible part du budget exigé par les formations au MdT. Avec le reste de votre budget, soignez votre communication : le retour sur investissement sera beaucoup plus concret ! Lire aussi devenez un indépendant « bankable » ou portrait du manager de transition.

Malheureusement, les formations proposées actuellement en Management de Transition sont plutôt des sessions d’informations, limitées à la vision des cabinets sponsors, et coûteuses. En consacrant quelques heures à cette recherche et en sélectionnant bien ses cibles, une information plus globale sur la totalité du marché est disponible gratuitement sur le web. Pour aller plus loin, des études sectorielles sont disponibles chez PLIMSOL et XERFI, mais à des tarifs assez élevés pour un usage de particulier.

En synthèse, nous sommes plutôt réservés sur la formation généraliste ciblée sur le Management de Transition. Outre l’expérience professionnelle, les principales aptitudes attendues en Management de Transition concernent en premier lieu des traits de personnalité, un état d’esprit. Si vous avez besoin de progresser sur des compétences clés, vous avez tout intérêt à consulter des organismes reconnus, avec des intervenants métiers spécialisés.

(1) Attention aux recommandations intéressées : derrière chaque formation généraliste au MdT il y a un cabinet ou une pseudo instance représentative. Utilisez la documentation de ces sponsors de formations avec circonspection, car elle est très subjective. Lire aussi quels sont les freins au Management de Transition en France.

(2) 3 organismes proposent actuellement des formations au Management de Transition, ce sont majoritairement des émanations de cabinets de MdT. Ces cabinets font partie d’un écosystème non représentatif et sous-performant sur le marché, qui s’imagine capter un marché avec ces méthodes d’un autre âge.

(3) De nombreuses sociétés et quelques indépendants proposent des formations ciblées, par exemple sur la prospection commerciale ou la gestion des réseaux sociaux. C’est la bonne formule : progresser sur 1 ou 2 compétences clés avec des vrais professionnels de la formation sera plus bénéfique que d’écouter des intervenants sponsorisés par des cabinets de Management de Transition.