Missions à temps partagé

Des experts à temps partagé

Le management de transition est parfois perçu comme une solution inaccessible, pour les petites entreprises ou les ETI dont les budgets sont contenus. Le management de transition est une réelle opportunité pour ce type d’organisations. C’est une solution peu risquée (contrat de prestation de services, encadrement du cabinet), rentable (expertise disponible selon la densité utile), et efficace. Il vaut mieux confier la gestion de certaines expertises à des experts présents à temps partiel, que de les diluer sur des ressources disponibles mais non adaptées.

Vers plus de flexibilité

Le management de transition à temps partagé (temps partiel) permet de faire appel à un expert pour quelques jours par semaine ou par mois, de façon régulière. Le manager qui intervient en temps partagé se voit confier une mission avec des objectifs précis, à atteindre dans un délai déterminé. Le mode de fonctionnement reste le même que dans le cadre des missions à temps plein. Il s’agit bien de mettre en place des actions concrètes, et pas seulement de lister des recommandations en les contrôlant de loin.

S’il vaut mieux privilégier une intervention à temps plein dans les contextes d’urgence, la formule à temps partagé est totalement adaptée dans la conduite de projets. Ces changements indispensables, souvent complexes et interagissant entre eux, doivent être menés par des experts rompus à cet exercice. Ces experts, dont on ne dispose peut-être pas en interne, et qu’il n’est pas judicieux de recruter sur le long terme. Le cadrage initial de l’intervention défini un mode de collaboration propre à cette solution, en identifiant par exemple l’ensemble des ressources participant aux objectifs.

Des compétences clés à un moindre coût

Choisir le management de transition à temps partiel, c’est accéder de manière flexible à une expertise bien précise. Et ce, à un coût moindre que dans le cas d’une intervention à temps plein. Faut-il cependant s’attendre à moins de résultats ? Mieux vaut confier un projet à un manager de transition expérimenté à temps partagé, plutôt qu’à une ressource à temps plein non adaptée, qui sera distrait par d’autres tâches ou perdra du temps pour s’approprier le sujet. Leadership, capacité à mobiliser, susciter l’adhésion, s’adapter… Un bon manager de transition, même à temps partiel, saura impulser le changement. Il saura construire la feuille de route pour faire travailler toutes les parties prenantes en parfaite cohésion.

Des efforts dans la durée

La transformation d’une organisation prend du temps. L’un des paramètres invisibles est celui de la capacité de changement des équipes internes. L’efficience d’une évolution est un savant dosage entre la densité et la durée. A coût équivalent, il vaut parfois mieux étaler un projet que vouloir aller trop vite.

Le temps partagé offre donc une flexibilité supplémentaire aux entreprises. Certaines structures ne pourraient pas se le permettre autrement, leur développement serait plafonné à ce qu’il peuvent gérer en interne uniquement.